expo et dédicace les Graphogènes de Claude Mollard

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

A l’occasion de la sortie du livre

Les Graphogènes de Claude Mollard
Textes : Claude Mollard et Véronique Grange-Spahis
Préfacé par Robert Delpire, éditeur, et Jean-Michel Frodon, critique d’art - Editions Critères

Exposition de photos du 11 au 13 mai 2012
Dédicace en avant-première
(sortie du livre en librairie le 24 mai)

Vendredi : vernissage de 18 h à 22 h
Samedi et dimanche : de 14 h 30 à 19 h

Galerie Itinerrance
7 Rue René Goscinny
75013 Paris
Métro – RER : Bibliothèque François Mitterrand

********************

Léonard de Vinci invitait les jeunes peintres à imaginer des scènes ou des paysages par l’observation de vieux murs souillés de taches. A 5 ans déjà, le petit Claude scrutait tout ce qui était devant ses yeux, que ce soient les nuages ou les tapisseries sur le mur, y discernant moult paysages et êtres divers.

Né à Chambéry le 9 septembre 1941, licencié en Droit, diplômé de l’Institut d’études politiques de Lyon, ancien élève de l’ENA, Claude Charles Mollard a marqué de son empreinte la vie politique et culturelle française.

En parallèle à ces activités, il pratique la photographie depuis les années 1970, date de sa première exposition.

Si Claude-Charles Mollard a réalisé beaucoup de photos de nature et d’objets, ce sont les visages qui s’imposèrent rapidement, des figures humaines qu’il découvre dans la nature.
Il traque ainsi les « Origènes », visages-esprits captés dans la nature et dans les sites patrimoniaux, depuis 1975.

Le peuple des Origènes se niche partout : dans les pierres du chemin, les noeuds des troncs d’arbres, les buissons de ronces, les lichens des rochers…
Depuis des millions d’années, ils regardent en silence les hommes qui ne les voient pas.
(…) Depuis lors, je les vois partout : ils crient, ils rient, ils pleurent, ils se moquent, ils éprouvent des sentiments comme des humains.
(…) Hommes, monstres ou dieux, ils sont arrivés sur terre bien avant nous.
Hommes, monstres ou dieux, ils ne sont pas très sages.
Claude Mollard – 2004

En 2008, Claude-Charles Mollard découvre des Origènes dans des graffitis et autres œuvres des artistes du street-art… les Graphogènes sont nés !

D’Origènes en Graphogènes, Claude-Charles Mollard parcourt le monde, capturant et répertoriant des milliers d’images tel un vaste inventaire.

Les Graphogènes ici présentés proviennent principalement de 5 grandes villes, 5 esprits différents selon les sensibilités du pays : côté déchiré de Berlin, structuré de Paris, guignol coloré à Rome, romantique à Salvador de Bahia.

Contact : véronique Grange-Spahis - veronique.spahis@gmail.com

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »